LES MEDITATIONS DU JEUDI – Les habits en feuilles de figuier

*Les habits en feuilles de figuier (Genèse 3 :7)*

L’histoire de l’homme hors du jardin nous fait connaitre ce que sa première industrie a produit. En effet, l’être vivant tant aimé par DIEU -qui donna le nom à tous les autres êtres vivants, qui fut placé dans le jardin de bonheur pour le cultiver et le garder, en qui DIEU souffla un souffle de vie afin qu’il devienne un être vivant et qui reçu dès le commencement la domination sur tout ce que DIEU avait créé – venait de faire une grande Invention : les habits en feuille de figuier.

En effet, cette découverte intervint juste après que l’homme ait mangé le fruit défendu. Ce fruit que son Créateur lui avait formellement interdit. En effet, DIEU lui avait dit clairement « mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras » ( *Ge 2:17* ). Après avoir désobéit à DIEU, trompé par le diable, l’homme et sa femme se rendirent immédiatement compte qu’ils étaient nus. En d’autres termes, la protection de DIEU qui les mettait à l’abri des intempéries s’était retirée. Ils devaient maintenant affronter la honte, et les intempéries. La protection qui était assurée par DIEU n’était plus, il fallait maintenant qu’ils se battent d’eux même pour se couvrir, pour se protéger. Et pour toute créativité, pour toute réflexion, pour la première industrie, ils inventent les habits en feuilles de figuier.

Nous savons tous que ce genre d’habit ne peut procurer à l’homme qu’une satisfaction très éphémère, si en réalité on peut vraiment parler de satisfaction. La feuille de figuier ne peut en aucun cas procurer une protection contre les intempéries ni contre la nudité, puisqu’elle est fragile, elle se fane et sèche… Voilà ce que l’homme, loin de DIEU a pu inventer pour subvenir à ses besoins vitaux.

Pour montrer l’inutilité et la vanité de leur science, « L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit » ( *Ge 3:21* ). Nous savons tous que les habits en peau (c’est-à-dire en cuire) sont plus durables, et protègent effectivement des intempéries et de la nudité… DIEU montrait ainsi à l’homme que loin de Lui, sa science n’est que vanité et incapable de l’aider.

Notre société aujourd’hui continue cependant à se faire des « habits de feuilles de figuier ». Notre industrie, notre science, nos technologies et découvertes honorées par des Oscars, des Nobels, des palmes d’or… ne sont que les feuilles de figuier, qui montrent leurs limites et ne peuvent en rien satisfaire l’homme. On détruit aujourd’hui ce qui a été « la pointe de la technologie » hier. Depuis que l’homme est sorti du jardin d’Eden, il est resté un éternel insatisfait. Dans le jardin, c’est-à-dire dans la présence de DIEU, il avait tout pour être satisfait. Il a laissé ce bonheur suite à son péché, d’où sa souffrance dans des recherches qui finissent toujours par causer sa perte.

Plus l’homme s’éloigne de DIEU plus sa souffrance augmente aussi. Les sciences médicinales (occidentale, orientale, africaine, pygmées …) n’ont pas pu donner satisfaction à l’homme. Les idéologies (Capitalisme, Marxime, Socialisme, Dictature, Monarchie, Démocratie…) n’ont pas réussi à donner une société meilleure. Insatisfait, l’homme se tourne vers l’évasion dans le divertissement de toute nature, la recherche de l’argent, la drogue, la débauche, la sorcellerie et la magie… sans suites favorables. Nous arrivons à une société de prédation : « chacun pour soi, DIEU pour tous » avec pour corolaire les crimes, les détournements de fonds, l’enrichissement licite ou illicite… et le résultat est le même. Tout ce que l’homme peut faire par sa science ne pourra jamais le satisfaire.

JÉSUS-CHRIST demande au chrétien de lui faire confiance, car sans Lui ils ne peuvent rien faire.
Cependant DIEU, depuis la création n’a pas cessé de montrer son amour envers l’homme, sa créature tant aimé. A cet effet, le Seigneur dit dans *Esaïe 48:18* « Oh ! si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, Et ton bonheur comme les flots de la mer ». Combien de personne entendent-ils ce cri de regret de DIEU ? Il appelle jusqu’en ce jour, par le Seigneur JESUS, à laisser les feuilles de figuier comme habit et prendre le bonheur qu’Il donne. Il dit : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos » ( *Matthieu 11 :28* ).

Allez-vous continuer à vous vêtir des feuilles de figuier au lieu de prendre ce qui est durable et éternel, ce que DIEU vous donne en JÉSUS-CHRIST ? Examine et vois ce que tu dois faire.

Si cette méditation vous a intéressé, passez-la à vos amis.

*Pasteur Landry TCHANA*

Centre Evangélique de Tsinga. Tel : 677 325 281
https://www.facebook.com/landry.pasteur
https://www.facebook.com/landry.pasteur

A propos de l'auteur

Poster un commentaire

*