Bulletin des annonces mai 2016

annonces-mai-16

Editorial

Bien-aimés dans le Seigneur, Alléluia !
Nous ne cesserons de dire merci au Seigneur pour l’amour infiniment grand qu’Il a manifesté envers nous qui croyons en Lui par JESUS-CHRIST. C’est Lui qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles en JESUS-CHRIST, et nous a prédestinés à être Ses enfants d’adoption en nous donnant l’Esprit d’Adoption par lequel nous crions Abba-Père. Il a manifesté envers nous l’infinie grandeur de Sa puissance, en ressuscitant JESUS-CHRIST d’entre les morts, en mettant sous Ses pieds puissances et dominations et en L’établissant Chef de l’Eglise, qui est Son Corps, c’est-à-dire nous.  C’est en vertu de tout cela que nous sommes chaque jour confiants, et que nous nous réjouissons, et chantons avec foi :  » Chrétien, ne tremble pas, JESUS est là… « . A DIEU soient la gloire, la louange et l’hommage par JESUS-CHRIST, Amen.
Par la grâce de DIEU, nous entrons dans le cinquième mois de l’année 2016. En ce mois de Mai, votre Bulletin des Annonces a 14 ans. Comme le temps passe vite ! Nous disons merci à DIEU qui nous a soutenus dans ce travail, et nous donne chaque mois la joie de publier ce bulletin d’informations internes de l’Eglise. Nous disons merci à tous ceux qui nous ont accompagnés durant ces 14 années, même dans les plus dures épreuves… Ce 145ème numéro est pour nous un grand sujet de fierté et de joie.
Le mois de Mai est, soulignons-le, celui des évaluations de fin d’année et des examens officiels. C’est le mois des révisions, la dernière ligne droite ! Parents et élèves doivent davantage redoubler de vigilance, afin d’affuter les dernières flèches pour bien viser et atteindre le but. Souvenons-nous qu’on ne peut poursuivre deux lièvres à la fois.
Bien-aimés, je voudrais attirer votre attention sur les ruses du diable, dont l’une des actions porte à la mauvaise utilisation de la parole. Il est en effet écrit :  » Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher, Mais celui qui retient  ses lèvres est un homme prudent  » (Pr 10:19) et, dans Matthieu 12 :36-37, JESUS-CHRIST relève avec des accents appropriés :  » Je vous le dis: au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute  parole vaine qu’ils auront proférée.  Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras  condamné « . Faisons donc très attention à l’usage de la parole. Par elle nous pouvons attirer la présence de DIEU ou L’éloigner.
JESUS a dit :  » Là où deux ou trois sont assemblés en Mon nom, Je suis au milieu  d’eux  » (Mt 18:20). Cléopas et son frère ont expérimenté cette Parole, le jour où ils étaient tristes sur le chemin d’Emmaüs. Venu faire route avec eux, le Seigneur JESUS-CHRIST leur a demandé :  » De quoi vous entretenez-vous en marchant ?…  » (Luc 24 : 13- 53). Le sujet de leur conversation portait exclusivement sur JESUS… Repoussons les causeries vaines et profanes  » Car ceux qui les tiennent avanceront  toujours plus dans l’impiété, et leur parole rongera comme la gangrène  » (2 Tim. 2 :16-17). Souvenons-nous que le poison mortel a été injecté à Eve, lors de sa conversation avec le serpent !  » Nous bronchons tous de plusieurs manières. Si quelqu’un ne bronche point  en paroles, [dit l’Apôtre Jacques], c’est un homme parfait, capable de tenir tout son corps en  bride « . Or, Plusieurs fois, nous nous sommes laissé emporter par le tourbillon des causeries folles et nuisibles pour notre âme, nous contentant seulement de dire que nous n’avons pas commis d’adultère, de vol, de corruption…, oubliant qu’avec la langue, la bouche, nous avons éloigné la présence de DIEU !
Le chrétien doit bien faire attention à la manière dont il utilise la parole. Notre sécurité à cet égard est dans la Parole de DIEU, dans  » Il est écrit « . Celui qui se hasarde dans les histoires sans fond, met son âme en danger.  C’est à juste titre que l’Apôtre Paul demande à Timothée d’éviter les discours vains et profanes.
Ce qui ne nous édifie pas nous détruit. Il n y a pas de poison aussi violent que celui qui sort de notre bouche, c’est-à-dire notre parole. Celle-ci peut alors devenir un puissant levier du diable pour détruire et distiller du poison spirituel. Par conséquent, efforçons-nous de pratiquer ce conseil de Paul dans Colossiens 4:6 :  » Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel,  afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun « .
Dans ce numéro, nous avons, une fois de plus, remué pour vous, les archives et y avons trouvé une lettre circulaire de mai 1998. L’objectif que nous visons à travers ces rappels est clair et simple : nous amener à constater que l’œuvre de DIEU a un fondement  solide. Certains de ces anciens documents sont tout naturellement tombés dans l’oubli. Par contre, d’autres nous rappellent à l’ordre. D’autres encore nous montrent les mesures prises, à un certain moment, par l’Eglise dans les situations particulières. Or, la portée de ces mesures est toujours actuelle ! En un mot, le sage architecte a posé le bon fondement.
Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce papier, et prenons rendez-vous pour le mois prochain, par la grâce de DIEU. Dans la paix du Seigneur JESUS-CHRIST.

Revérend Pasteur TCHANA Landry
Directeur de l'Edition et de la Communication de la Vraie Eglise de DIEU du Cameroun
Directeur de Publication de la Radio JÉSUS-CHRIST Roi des rois
Responsable National de la Jeunesse Vivante pour CHRIST
Inspecteur des institutions scolaires du Centre et de l'Est
JESUS-CHRIST est ressuscité, il vit. celui qui croit en Lui vivra éternellement
A propos de l'auteur

Poster un commentaire

*