Bulletin des annonces Février 2016

annonces-Fev-16

Cliquez sur l’image pour télécharger

Bien-aimés, Alléluia !
C’est avec une grande joie et le cœur plein de reconnaissance que je vous souhaite à tous, dans les premières lignes de cet éditorial, une bonne année 2016, en empruntant mes mots à l’Apôtre Jean. En effet, présentant ses vœux au bien-aimé Gaïus,  il déclare en substance :  » Je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne  santé, comme prospère l’état de ton âme «  (3 Jean 2). Que le Seigneur notre DIEU nous accompagne en cette année, nous accordant santé, prospérité et grâce en toute chose, pour la louange de Sa gloire.
Nous disons merci au Seigneur pour la grâce qu’Il nous donne, celle de commencer cette nouvelle année. Nous avons été témoins de Sa magnifique présence à la Convention universelle de Mombo 2015. Ce furent d’inoubliables moments… Nous disons merci à DIEU qui bénit sans cesse Israël :  »  Car l’Eternel prend plaisir à Son peuple… «  (Ps 149:4), comme le clame le psalmiste.
Nous sommes de retour de cette grande rencontre au cours de laquelle tout le monde a eu l’opportunité de s’abreuver à volonté à la source de la grâce. Nous sommes de retour et c’est le temps pour chacun, en attendant le rapport y afférent, de revoir les notes prises, afin de ne pas facilement oublier les leçons et les conseils reçus.
S’il fallait tirer une leçon générale de cette rencontre, assurément on se perdrait dans la réflexion, d’autant plus que la Parole de DIEU a touché tous les aspects de la vie du chrétien – spirituel, matrimonial, social… Elle s’est adressée aux enfants, aux jeunes et aux parents. Depuis la prière matinale du premier jour – où l’Homme de DIEU a parlé de Caïn et d’Abel – jusqu’au culte de clôture, on peut dire que DIEU nous a donné de comprendre que nous devons seulement imiter. C’est un appel à l’imitation du bien, l’imitation de DIEU, comme l’Homme de DIEU l’a répété à l’envi, en se basant sur Ephésiens 5. Nous ne devons être que des imitateurs.
En effet, imiter signifie reproduire ce qu’un autre a fait. Ainsi, la foi ne renvoie ni à l’invention, ni à l’innovation, mais à la seule imitation. Dans plusieurs passages bibliques, les Apôtres nous convient à imiter la foi de ceux qui ont obéi et obtenu la grâce de DIEU. Cette conception de la foi est d’ailleurs le gage pour pouvoir marcher loin des déviations et de l’hérésie dans lesquelles plusieurs sont tombés, en voulant aller au-delà de ce que les devanciers dans la foi ont fait.
La différence fondamentale, en quelque sorte, réside dans le fait que, pour la religion, aller à DIEU tient effectivement de l’invention ou encore de l’innovation, ce qui la pousse à chercher elle-même le chemin pour atteindre DIEU. Ainsi s’expliquent les dérives doctrinales qui la plongent dans la perdition. La foi, quant à elle, estime que c’est dans l’imitation de ce que les anciens ont fait pour trouver grâce devant DIEU que nous devons aussi nous engager pour avoir Sa grâce, puisque le Seigneur ne fait acception de personne. C’est pour cette raison que l’Apôtre Paul prescrit, dans 1 Corinthiens 11 :1, aux chrétiens d’être ses imitateurs. Dans Ephésiens 5 :1, il leur demande d’imiter DIEU. Et dans beaucoup d’autres passages, les Apôtres ont exhorté les chrétiens à n’être que les imitateurs, et à ne pas aller au-delà de  » Il est écrit « .
Dans une lettre circulaire écrite lors de son deuxième voyage en Amérique, en 2006 l’Homme de DIEU disait :  » Désormais, nous devons agir à base de ce qui est écrit… Tout ce qui n’est pas basé sur  » Il est écrit  » ne vient pas de DIEU. Toute sa lettre est d’ailleurs écrite dans ce registre :  » A partir de maintenant, que chacun de nous parle ainsi :  » Conformément à la Parole de DIEU dans tel passage…,  nous aussi, faisons ceci «  ; ou « Conformément à telle situation qui est relatée dans la Bible…, nous aussi, faisons ceci «  ; ou encore :  » Conformément à telle situation qui est décrite dans la Bible…, nous aussi, faisons ceci « .
Indubitablement, en imitant ainsi les anciens, nous roulerons très loin du ravin et sauverons nos âmes.
Que cette année soit donc pour nous une année d’imitation : imitation de ceux qui ont fait du bien, imitation de notre père Abraham et de notre mère Sarah, selon Esaïe 51. Conséquemment, le Seigneur sera avec nous.
Dans le présent numéro, nous revenons largement sur les modalités d’entrée à l’Ecole de mariage. Nous prions les Serviteurs de DIEU de bien s’en imprégner, ainsi que ceux qui se préparent pour le mariage en cette année. Ces dispositions sont obligatoires.
Nous n’avons pas oublié nos pages habituelles, et avons ainsi donnant une grande place à la JEVIC qui s’apprête à organiser, sur toute l’étendue du territoire les activités de la SEMEVA 2016.
Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce papier, et que la paix soit avec tous, au nom de JESUS-CHRIST.

 

Pasteur TCHANA Landry
Directeur de l’Edition et de la Communication de la Vraie Eglise de DIEU du Cameroun
Directeur de Publication de la Radio JÉSUS-CHRIST Roi des rois

A propos de l'auteur

Poster un commentaire

*