Bulletin des annonces N° 141 Octobre 2015

annonces-octobre-15

Cliquez ici pour télécharger

Bien-aimés dans le Seigneur, alléluia !
Nous ne cesserons de rendre gloire à l’Eternel notre DIEU pour l’immense bonté qu’Il manifeste envers nous dans Son amour ineffable. La raison et le bon sens nous portent à nous réjouir d’avoir été choisis avant la fondation du monde pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir,  lequel est réservé dans les cieux à ceux  qui sont gardés par la foi pour le salut qui sera révélé quand le Seigneur reviendra. A l’Eternel seul, au roi des siècles, immortel, invisible, seul DIEU, soient honneur et  gloire, aux siècles des siècles au nom de JESUS-CHRIST, Amen!
Nous remercions le Seigneur qui a permis à nos élèves et étudiants de bien commencer la nouvelle année scolaire et académique 2015-2016. Le premier mois s’est achevé dans de bonnes conditions, et nous croyons que le Seigneur a accordé à tous la grâce d’être inscrits dans leurs établissements respectifs. C’est un devoir pour les parents de veiller à la formation de leurs enfants, et ce, dans tous les domaines de la vie de l’homme : physique, spirituel, moral, intellectuel, social … L’Homme de DIEU disait à la Convention Universelle de Mombo en 2012 qu’un parent qui n’envoie pas son enfant à l’école est passible de punition. Et, en 2015 lors de la Convention de l’Est, il a montré l’importance de l’implication des parents dans l’éducation spirituelle des enfants. Cette formation doit particulièrement être au centre de réflexion des parents en famille et même, quand cela est possible, lors des réunions des parents dans les Assemblées. Car c’est grâce aux bons soins des parents que l’enfant devient sage.
La Parole de DIEU nous dit dans Galates 1,4 :  » …JESUS s’est donné Lui-même pour nos péchés, afin de nous arracher du présent  siècle mauvais « . Seulement, plusieurs personnes oublient cela et croient trouver dans ce siècle quelque consolation…
L’Apôtre Paul parle de ce siècle qui est mauvais, et cette méchanceté se manifeste chaque jour sous nos yeux. Le chrétien doit donc s’attacher à DIEU, car CHRIST ne nous a pas ARRACHES de la vaine manière de vivre  pour nous laisser vadrouiller à notre guise. Pour nous en arracher, il a fallu qu’Il sacrifie Sa vie. Ceci nous montre combien de fois notre salut n’a pas été une chose facile. Nous ne devons pas l’oublier ! Malheureusement, plusieurs sont encore à regarder les frasques funestes et morbides de ce monde comme une réalité pouvant leur donner une quelconque satisfaction. Croyons que s’il y avait du bien dans ce monde, JESUS-CHRIST ne serait pas venu souffrir pour rien. C’est pour cette raison que les Apôtres du Seigneur n’ont cessé de mettre les chrétiens en garde contre l’amour du monde qui vient annuler le sacrifice suprême du Seigneur. L’Apôtre Paul dit :  » Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la  terre  » (Colossiens 3:2),  puisque dans ce siècle mauvais, il n y a rien à aimer. Jacques dit :  »  Adultères que vous êtes! Ne savez-vous pas que l’amour du monde est  inimitié contre DIEU? Celui donc qui veut être ami du monde se rend  ennemi de DIEU  » (Jacques 4:4). Jean, pour sa part, exhorte les chrétiens en ces termes :  » N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un  aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui  » (1Jean 2:15). Tout ceci parce que ces choses sont passagères, selon Pierre, et qu’au jour du Seigneur  » … les cieux  passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre  avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée  » (2 Pierre 3, 10).
Oui, bien-aimés, il n y a rien à aimer dans ce monde. Réservons notre amour uniquement pour Celui qui nous a arrachés de ce siècle mauvais pour nous réconcilier avec DIEU le Père. Le seul moyen pour Lui témoigner notre reconnaissance, c’est de L’aimer, L’aimer, comme Il nous l’a recommandé lorsqu’Il déclare :  » Si vous M’aimez, gardez Mes commandements  » (Jean 14 :15). Et Jean confirme cela en disant :  » Si nous gardons Ses commandements, par là nous savons que nous L’avons connu…Car l’amour de DIEU consiste à garder Ses commandements. Et Ses commandements  ne sont pas pénibles  » (1 Jean 5 ; 3).
Il n’est plus à rappeler que nous sommes à quelques mois de la Convention Universelle de Mombo. C’est déjà le temps de faire les dernières mises au point concernant le voyage, le séjour, la nutrition. Nous savons que les contributions et les listes des travailleurs sont attendues à Mombo au plus tard,  en début Décembre. La date de la Convention est déjà connue.
Dans ce numéro, nous avons nos rubriques habituelles.
Nous vous prions, bien-aimés, de nous aider à parfaire notre travail d’information en nous envoyant vos annonces relatives aux activités dans vos localités respectives. Nous serons très contents de travailler avec tous les volontaires à ce sujet.
Nous espérons vous retrouver le mois prochain. D’ici là, que le Seigneur nous accorde Sa paix au nom de JESUS-CHRIST le grand Vainqueur. Amen !

A propos de l'auteur

Poster un commentaire

*