Campagne d’évangélisation à Kombou

Le dernier numéro des annonces nous rappelait selon le calendrier des activités du mois de Mai, la tenue d’une grande campagne d’évangélisation à kombou, village se trouvant dans l’arrondissement de Babadjou situé à la limite entre la région du Nord-Ouest et l’Ouest.

Le lieu choisi pour la dite campagne fut le grand carrefour, principal point focal et lieu commercial des populations de Kombou qui constituait alors un lieu on ne peut plus idéal et approprié pour la circonstance qui déplaçait la caravane évangélique constituée d’une armée de soldats de Christ prête à arracher les hommes de Kombou vivant sous la servitude de notre ennemi commun le diable, pour le royaume de DIEU.

La prière qui débutait le Lundi 26 Mai 2014, a vu la mobilisation d’un grand nombre de bien-aimés, surtout pour ce qui concerne ceux de Bamenda. Une équipe y était déjà dès lundi pour la construction de l’estrade, la sensibilisation par les affiches, les billets d’invitation portant mention du programme d’évangélisation, les traités évangéliques (la foi qui sauve, le vrai baptême…), le mégaphone etc. Kombou étant une localité n’ayant pas d’assemblée de la Vraie Eglise De Dieu du Cameroun ; l’occasion était d’ores et déjà idoine pour la création d’une assemblée de la VEDC à Kombou. Une maison fut ainsi louée non loin du grand carrefour et en bordure de route, afin de faire office d’assemblée, signalée par une plaque portant la mention « Vraie Eglise de Dieu du Cameroun-Assemblée de Kombou ».

C’est une cohorte évangélique qui s’est déversé à Kombou ce week-end, dans la mesure où, Mbanga, Dschang, Mbouda, Bafoussam, Galim, Batcham, Bamenda… étaient représentés. Il faudra noter la forte mobilisation des bien-aimés du Nord-Ouest qui s’y sont investis considérablement. Les chantres, fortement représentés par ceux de Bambili et Foncha-Street, ont déployés tout leur zèle pour mobiliser l’attention des populations de Kombou par des décibels bienfaisants chantés à la gloire de l’Eternel Dieu des armées. De Vendredi à Samedi, l’évangéliste en sa personne du Serviteur de Dieu Jonas NGASSA va se déployer énergiquement pour interpeller les hommes à la repentance, en dévoilant au travers de la parole de Dieu les œuvres de l’ennemi, assister de l’interprète en sa personne du frère Charles KEIGA et du lecteur, frère NJIMAN Roger. Il ira donc tous azimuts dans la parole de DIEU, puiser la substance divine ; notamment par le passage de Genèse 3, 8 en disant « qu’en arrivant dans ce village, Dieu y était déjà te demandant que fais-tu, où vas-tu ? Tes œuvres te suivent et à cause de tes œuvres tu agis comme Adam et Eve. Adam avait péché contre Dieu en mangeant le fruit défendu et s’est retrouvé tout nu. Etant dans l’embarras, il a cherché les feuilles pour se recouvrir. Il a fait tout cela dans la journée, péché contre DIEU ;  mais dans son amour vers le soir DIEU vient ; comme toi aussi, tu joues, tu pèches, tu te livres à tout débordement pendant les jours de ta vie, mais à la fin de ta vie, DIEU viendra aussi comme il fit avec Adam, tout comme à cette occasion, DIEU vient pour te parler. Ils se sont cachés parce que leurs œuvres sont mauvaises, même aujourd’hui tu te caches parce que tu as péché, pour que DIEU ne mettes pas l’œil sur toi parce que tu vis dans le péché. Tu ne veux pas écouter cette parole parce que tu es prostitué, tu crains qu’on va dire que la prostitution n’est pas bonne en disant ainsi tu verras comme si c’est toi seul que j’ai pointé et c’est pourquoi tu préfères fuir parce que tu es menteur, voleur, etc. tes péchés te font fuir. L’Eternel te demande où es-tu ? Marianne, Pauline Thomas, Jean, Pierre, où es-tu ? Tu te caches parce que tes œuvres, ta vie te condamnent. Même si tu refuses Jésus, cela n’empêche pas que tu sois jugé parce que tes œuvres te suivent ; la condamnation est sur toi. Mais le Seigneur Jésus est venu, afin qu’en l’acceptant comme ton Seigneur et sauveur, il pardonne tes péchés, il enlève tes transgressions, et il t’accorde la paix. La condamnation qui devait tomber sur toi, il la prend sur lui. Dans Jean 3, 18 « celui qui croit en Jésus,Il ne le juge plus, parce qu’il a prit sur lui nos péchés, il s’est chargé de nos douleurs, pour que nous ne soyons plus condamné ; si tu crois en lui, tu ne viendras plus en jugement, parce que Jésus-Christ t’a justifié, mais celui qui ne croit pas, la sentence est déjà prononcé il n’a pas cru à cette main tendu du Seigneur, à cette amour du Seigneur envers lui. C’est une faute très grave de savoir que tu étais condamné et livré à la mort, mais Jésus-Christ qui n’a pas péché ayant accepté porter ta condamnation te dise laisse je vais prendre ta place pour que tu vives et que tu n’acceptes pas son amour. Il a fait cela et on l’a tué, et rien que reconnaître que c’est pour toi qu’il est mort, tu n’es pas capable. Imagines-toi quelle conséquence aura ton action, la colère de DIEU sur toiMatthieu 11, 28 ici, c’est Jésus qui le dit, ce Jésus merveilleux, ce Jésus admirable, ce Jésus puissant, il dit qu’il veut te donner la vie, il veut aussi être ton ami, il veut aussi entrer dans ta vie et te sauver, vient à la rencontre de Jésus ce soir, et tu vas toi-même expérimenter ce vrai bonheur… »

Après cela l’évangéliste renouvelle son invitation envers les populations de KOMBOU et de ses environs à venir au culte qui se tenait au lendemain de ce samedi dès 09 heures dans l’Assemblée de la Vraie Eglise de DIEU du Cameroun de Kombou : culte spécial et d’ouverture de ladite assemblée.

Le climat a été très favorable et tous s’est déroulés dans de très bonne conditions. Trois nouveaux se sont présentés Dimanche lors du culte spécial qui était en même temps un culte de clôture de cette action évangélique tout comme un culte d’ouverture de l’assemblée de Kombou. La fin du culte a laissé place aux réjouissances papillaires qui a permit une fois de plus à tout un chacun de réaliser un regain d’énergie avant les divers départs vers les destinations diverses.

Tout est à présent remit entre les mains de l’Eternel pour qu’il travaille davantage afin que Kombou nous soit donnés en héritage. Il importe donc à chacun de prendre cela à cœur et de soutenir l’action évangélique par la prière.

Nous voici donc à Kombou, nous y étions et nous y serons jusqu’à l’avènement du Seigneur Jésus-Christ, par sa Grace.

Frère KENOU Stephan.

                                                                                                                                      (Radio J2R)

DSCF0370

DSCF0360

DSCF0367

DSCF0378

DSCF0389

DSCF0422

DSCF0429

Ce article est également disponible en English.

A propos de l'auteur
  1. guy bolemwa Reply

    bonjour serviteur de Dieu,
    en ce jour,je suis vraiment dans la joie de vous rencontrez sur l’internet.
    bref je suis un chantre bénis de Dieu missionnaire de la rd.Congo en Afrique de l’ouest, mais encadreur des musiciens chrétiens en Afrique du sud, présentement en ce jour a Abidjan et je compte venir vous rendre visite chanter avec vous, juste savoir si vous allez bien me recevoir.
    merci ma prière est que ,le tout puissant vous bénisse.

Poster un commentaire

*